Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2014

Safety Not Guaranteed

Safety-Not-Guaranteed-Poster.jpeg

 

Trois journalistes enquêtent sur un mystérieux auteur d'une petite annonce qui cherche un compagnon pour voyager dans le temps.

 

Alors que le voyage dans le temps au cinéma implique généralement un déluge d'effets visuels, rares sont les films à prendre le genre à contre courant. On pense notamment à 'l'Armée des 12 singes', 'Donny Darko', ou au récent ''TimeCrimes' (Los Cronocimenes, 2007). 'Safety not Guaranteed' va encore plus loin. Imaginez un 'Retour vers le futur', où Marty et Doc passent tout le film à discuter de leurs motivations et à se préparer physiquement pour leur voyage dans le temps, et vous aurez une idée assez précise de ce que ce film cherche à accomplir. On est ici à des années lumière du blockbuster spectaculaire, et beaucoup plus proche de la comédie indé, moins encline à explorer les époques, que l'état psychologique de ses protagonistes.

Il est difficile de se pencher longuement sur l'intrigue principale tant celle ci tient - littéralement – dans la rubrique des petites annonces. Le suspense est bien réel, mais l'une des plus belles et étranges idées de 'Safety Not Guaranteed' est de laisser la science-fiction en toile de fond pour se concentrer sur ses personnages, aussi bien écrits que bien interprétés. Aubrey Plaza joue les Lisbeth Salander de la classe moyenne (la quincaillerie et les tatouages en moins) avec autant de charme que d'assurance. A ses côtés, Mark Duplass convainc admirablement, à la fois touchant dans la sincérité de ses actes, et inquiétant dans ses délires paranoïaques. Ensemble, ils forment un couple de grands adolescents mentalement perturbés, et se complètent dans leur vision douloureusement mélancolique du monde contemporain et leur désir de retourner dans le passé pour retrouver leur innocence perdue. On notera aussi la présence de Jake Johnson, dans la peau d'un coureur de jupon sarcastique et imbu de lui même qui désespère retrouver un jour son premier amour.

 

 

A mi chemin entre 'Juno' (pour le portrait gentiment critique d'une Amérique composite en perte de repères, et de ses personnages excentriques en marge de la société) et de 'Robot et Frank' (pour l'humour subtil et l'utilisation modérée de la SF), 'Safety Not Guaranteed' est un projet aussi ambitieux dans son sujet que modeste dans sa réalisation. Colin Trevorrow signe là un premier film singulier et tendre, qui restera avec vous comme la chanson titre.

 

 

Note : ***/****

Commentaires

rooh le vieux fan d'aubrey Plaza!!! ;-)

Écrit par : choopak | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.