Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2015

Pirates des Caraïbes 4: La Fontaine de Jouvence

 

 

pirates des caraïbes, johnny depp, jack sparrow

 

Jack Sparrow et Barbossa sont à la recherche de la légendaire fontaine de jouvance, pourtant Barbe-Noire et sa fille sont aussi à la traque.

 

 

4 ans après la fin de la première trilogie, le vieux briscard repart pour une nouvelle chasse au trésor. Cette fois, comme l'indique le titre, il part à la recherche de la fontaine de Jouvence. C'est jamais facile d'être le numéro 4 dans une série. Déjà, techniquement, l'histoire de la saga est bouclée. Donc, il faut trouver une bonne raison pour que les personnages reprennent du service, sans que ça sente le réchauffé. Et en plus, vu qu'ici le film arrive longtemps après les autres, les studios prennent non seulement le risque de ne pas retrouver le charme des premiers volets, mais en plus ils peuvent tout aussi bien se mettre à dos les fans de la première heure, s'ils se plantent. Alors, est ce que cette fontaine de jouvence permet à notre bon vieux Jack de profiter d'une seconde jeunesse, ou est ce que les pirates des caraïbes, c'est désormais de l'histoire ancienne? C'est ce qu'on va voir.

En fait on se rend vite compte que le film souffle constamment le chaud et le froid. Commençons par le casting. Johnny Depp et Geoffrey Rush font un retour en grande forme, et même s'ils cabotinent parfois un peu trop, on voit qu'ils sont ravis d'être là, et leur énergie et leur enthousiasme sont communicatifs. Par contre, Keira Knightley et Orlando Bloom sont aux abonnés absents; il y en a forcément qui seront déçus. Du côté des nouveaux, Ian McShane crève l'écran dans la peau du terrible barbe noire. Un méchant à la fois terrifiant et loufoque, dans la lignée des premiers Pirates. Mais au lieu de lui donner plus de temps à l'écran, le film préfère multiplier des personnages secondaires dont on se fiche royalement. Enfin, Penelope Cruz interprète Angelica, une latino piquante, aussi fourbe et mutine que Jack. Et elle en fait des tonnes, ce qui l'a rend vite pénible. Je suis sûr que quelqu'un comme Zoé Saldana, qui a déjà fait une apparition dans la série, aurait approché le rôle avec plus de conviction et de subtilité.

Du côté de l'écriture, c'est pareil. Pour un pas en avant, on fait aussitôt un pas en arrière. Les scénaristes ont beau être ceux de la première trilogie, l'intrigue manque terriblement d'enjeux et de rebondissements, les répliques savoureuses se comptent sur les doigts de la main, et surtout, pour un film d'aventure à grand spectacle qui dure plus de 2h, on n'aura pas grand chose à se mettre sous la dent. Hormis une attaque de sirènes particulièrement intense, les combats à l'épée et les scènes de poursuites en général, sont plombées par une mise en scène sans grande originalité. C'est d'ailleurs dommage, parce que niveau action, le film affiche clairement du potentiel. Par exemple, à un moment, Barbe Noire utilise deux lance flammes gigantesques pour cramer un marin sur une barque. C'est effrayant, visuellement ça claque, et on a hâte de le voir se servir de cette arme démoniaque contre d'autres navires. Mais, ca n'arrive jamais. Et si je me rappelle bien, il n'y a même carrément aucune bataille navale, tu parles d'une déception...

Ce qu'il faut savoir aussi, c'est que le réalisateur de la première trilogie, c'était Gore Verbinski, qui s'est fait connaître avec le remake du film d'horreur Ring, et la comédie déjantée La Souris. Il a fait ses preuves, aussi bien dans le suspense haletant, que dans la violence grotesque, à la mode Tex Avery. Il a un style visuel, à la fois sérieux et extravagant, qui collait parfaitement à l'ambiance épique, mais loufoque des premiers Pirates. Au contraire, cette fois c'est Rob Marshall qui tient la barre. Lui, son truc c'est les drames larmoyants, et les comédies musicales. Avec lui, l'histoire est racontée avant tout à travers la musique et les dialogues. Plus qu'à travers l'image. Du coup, ce nouveau pirates est souvent très plat, et déçoit par son manque d'envergure et de panache. Marshall pense qu'il suffit de balancer du Hans Zimmer à fond dans les oreilles durant les scènes d'action pour leur donner plus de pêche. Et ben non, ça ne suffit pas. Ça, ça s'appelle tomber dans la facilité et prouver qu'on est à court d'idées...

Pour résumer, si vous aimez la saga, vous serez avant tout ravis de retrouver Jack Sparrow et Barbossa. Ian McShane est un méchant très réussi. Et certaines séquences valent le coup d'œil. Mais avec son rythme poussif et un scénario qui tourne en rond, le film navigue en eaux troubles et traîne la patte comme un vieux pirate avec une jambe de bois. C'est un divertissement bon enfant qui se laisse regarder et qui s'oublie aussitôt après. Malgré tout, le film a été un énorme succès au box office, et un 5ème est déjà en préparation. Je sais pas ce que ça va donner, mais en attendant, la relation houleuse entre Sparrow et Angelica m'a beaucoup rappelé Sinbad La Légende des 7 Mers, un excellent divertissement familial, plein de magie, d'aventures, et bourré de second degré, dans la veine du premier Pirates, que je vous recommande amplement.

 Note : */****

 

lien pour la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ddo83Z_I4jQ

 

Les commentaires sont fermés.